Ça s'est passé à Buzignargues....

14 Juillet

 

Les habitants du village étaient conviés au traditionnel repas républicain pour le 14 juillet. La population y a répondu en nombre. La glace a fondu lors de l’apéritif mais rien d’étonnant entre la chaleur des retrouvailles et l’ardeur du soleil.

 

Les uns et les autres ont pu se revoir ou faire connaissance en toute décontraction. Le cru 2017 a été caractérisé par la jeunesse des participants. De nombreux jeunes couples ont choisi, en effet, de s’installer dans notre petit village et de le faire revivre.

 

A titre d’exemple, sur le parking de la salle des fêtes, l’arrivée inopinée d’un futur prologue du Tour de France a surpris tout le monde. Le sprint acharné, assorti d’une chute sans gravité, n’a toutefois pas permis de déterminer le vainqueur avec précision.

 

Un grand merci à Sébastien, l’employé municipal qui n’a pas hésité à plonger dans la fournaise pour préparer la grillade.

 

En fin de repas, le concours de tartes préparées par les familles et sponsorisé par la boulangerie-pâtisserie Esteve, a permis de récompenser les meilleures pâtissières.

 

Pendant que les pétanqueurs s’adonnaient à leur sport favori, l’ensemble des convives mettait la main à la pâte pour ranger la salle municipale. 

Fête 2017

 

La fête s'est une nouvelle fois déroulée dans une ambiance de joie et de partage.

 

Les flonflons du week-end des samedi 20 et dimanche 21 mai se sont tus ; la fête est finie.

 

Parler de son succès relève désormais du pléonasme. Un seul mot la caractérise : RÉUSSITE !!!

Réussite avant dans l'organisation et la mise en place,

Réussite pendant avec la maîtrise et le contrôle des activités,

Réussite après avec la remise en ordre du village dès le lendemain matin.

 

Sans doute,  le Dieu Taureau a-t-il dominé ces trois journées où abrivados, bandido et courses de vaches se sont succédé, les marques des sabots des chevaux sur le goudron en témoignant.

 

Mais courses de brouettes ou ventre-glisse ont aussi réjoui petits et grands, transformant, par une savante alchimie, un trop plein d'énergie en éclats de rire généralisés.

 

Félicitations aux organisateurs. Et à l'année prochaine

 

Commémoration du 8 mai 1945

Le lundi 8 mai, les Buzignarguois, le conseil municipal et Mme Le Maire se sont réunis pour commémorer la victoire du 8 mai 1945.

Après le discours de Mme  Le Maire, une minute de silence a été respectée puis la Marseillaise a été chantée par tous.

Un verre de l'amitié a clôturé la cérémonie.

Dimanche 5 juin 2016 - Ballade patrimoine & paysages

Par ce beau dimanche ensoleillé du mois de juin, une vingtaine de personnes sous la conduite de Gérard Souche sont parties à la découverte des éléments du petit patrimoine local et de leurs inscriptions dans les paysages de notre commune.

 

Pour beaucoup d’entre nous ce fut l’occasion de découvrir des sites connues seulement des anciens et des plus initiées et de découvrir des paysages inattendues. La matinée fut riche de découvertes : noms de lieux reliés à un ruisseau, une colline, le plus ancien arbre de la commune, des vestiges de construction en pierres sèches ou encore une carrière de silex.

 

C’est la troisième fois au cours de ces dernières années que Gérard Souche, Buzignargois de naissance, issu de l’une des plus ancienne familles du village, ingénieur INRA et botaniste éclairé, propose une ballade en garrigues au printemps, période ou cette dernière est la plus attrayante de part une flore remarquable .

La première sortie en 2011 intitulée « Découverte et histoire de la Garrigue : les plantes pourquoi et comment sont-elles arrivées là ? lecture du paysage »  nous a permis de mieux comprendre le paysage qui nous entoure et comment ce dernier s’était peu à peu transformé au fil du temps façonné par les éléments et la main de l’homme.

La seconde en 2013, intitulée « Les plantes et les fleurs de la garrigue » nous a conduit à nous pencher au plus prés du sol pour découvrir les mille et une variétés botaniques de nos garrigues, des découvertes extrêmement intéressantes et tout particulièrement les orchidées.

 

 

Un grand merci à Gérard qui nous a permis de découvrir et mieux comprendre la nature et les paysages qui nous entourent.

Vœux 2017 & Concert de l'Ensemble Vocal de Sommières

Dimanche 29 janvier, encouragée par une assistance fournie, Madame le Maire et l'équipe municipale a présenté ses vœux à la population, en souhaitant tout d'abord la bienvenue aux nouveaux habitants, jeunes pour la plupart.

 

En résumé, un seul vœux pour 2017 : que le dynamisme manifesté au cours des actions de 2016 se perpétue. Et de citer les travaux de voirie, l'amélioration et l'agrandissement du village, les préoccupations scolaires, les nouvelles actions culturelles, diverses et variées, les animations festives et sportives qui ont rythmé l'année passée.

 

Cet élan est déjà mis en oeuvre dans les projets de sécurisation de la traversée du village par la D1, travaux liés à l'intercommunalité, aux futures améliorations (école, salle des fêtes, parcours sportifs, etc).

 

Le départ à la retraite de Madame Henriette ESTEVE, employée de mairie depuis de nombreuses années a été fêté, toute la population lui souhaite de vivre heureuse au pied de son olivier qui lui a été offert à cette occasion.

 

Anciens et nouveaux ont pu faire plus ample connaissance autour d'un buffet bien garni.

 

Et pour clôturer cette journée, la première manifestation du dynamisme 2017, le concert donné par l'Ensemble Vocal de Sommières. Un seul mot pour le caractériser : sublime, dans le répertoire et dans l'exécution, avec un relief musical particulier dû à l'acoustique de cette église romane, trop petite pour accueillir tous les auditeurs.

Dimanche 23 octobre 2016 - Repas cabaret pour les aînés.

Dimanche 23 Octobre, la municipalité a conviée les aînés à un déjeuner. Et la population concernée y a répondu en nombre.

 

Dans la salle des fêtes transformée en cabaret, le groupe Chansons et musique a largement tenu ses promesses. Lydia Moreno a repris des standards de la chanson mais a aussi surpris le public avec ses shows multiples et variés. Une fois dans l'ambiance, le public a été invité à danser sur des rythmes effrénés alternant les genres.

 

Nos aînés se sont séparés en souhaitant d'être au moins aussi nombreux en 2017.

INAUGURATION DE LA MAIRE ET BAPTÊME DE L'ECOLE

Il y a eu une double manifestation samedi dernier à Buzignargues : les portes-ouvertes de notre mairie rénovée et le baptême de l'école, en présence du sénateur Jean-Pierre GRAND et des conseillers départementaux Guillaume FABRE et Laurence CRISTOL.

 

Au cours de son allocution, Agnès ROUVIERE-ESPOSITO, faisait part de sa satisfaction de voir la maison commune rénovée 150 ans après sa construction, de faire visiter des locaux tout autant agréables que fonctionnels.

 

Pour ce qui est de l'école, il a été décidé de la baptiser :

 

Ecole Elise CAUSSE

 

Il s'agit du nom d'une ancienne institutrice émérite, qui a passée 65 ans au service du village, elle fût tour à tour, maîtresse, secrétaire de mairie, épouse de Lucien CAUSSE, maire de notre village de décembre 1919 à octobre 1947 et catéchèse pour de nombreuses générations du village.

 

Un plaque portant son nom a été dévoilée en présence de Sandrine CABAL, institutrice de notre village, Lydie DURAND, Laurence GATUMEL et Vivette Paul, institutrices du RPI ainsi que les élèves actuels. Leurs aînés très nombreux, moins disciplinés, les avaient rejoints pour la circonstance.

 

Bien évidemment le verre de l'amitié a conclu cette réunion et pendant que les uns et les autres discutaient devant des photos souvenirs et des anciens cahiers, les élèves protestaient en chanson après ce Sacré sacré Charlemagne qui a inventé l'école....

14 JUILLET 2016

Une journée de convivialité autour de la cohésion nationale.

 

Il y avait foule cette année encore, au déjeuner offert par la municipalité aux habitants du village, à tel point que nous avons failli être dépassés par le nombre de participants.

 

Les nouveaux habitants ont répondu en masse à cette invitation permettant ainsi de faire revivre les traditions de ce village désormais le leur. La chaleur relative à permis de briser la glace au cours de l'apéritif et chacun a pris place autour de la table, dans un immense brouhaha.

 

Le traditionnel concours de tartes a enregistré 16 participants, les gagnantes de cette années : 1ere Carmen Rouviere, 2e Catherine Bouscaren et 3e Béatrice Malet. Elles ont toutes les trois reçues un bon d'achat offert par le boulangerie Esteve à Sommières.

 

Une nouveauté, bien appréciée, cette année, le concours de pétanque organisé l'après-midi a permis aux uns et aux autres de faire plus ample connaissance. 

 

Deux rendez-vous supplémentaires s'ont organisés par l'ASCB les vendredi 29 juillet et 26 août à partir de 19h ; ceux qui ne souhaitent pas jouer, pourront toujours venir prendre l'apéritif gracieusement offert et faire profiter les concurrents de leurs talents de cuisinier !

 

Cérémonie du 8 mai

Rendez-vous était pris avec la population devant le monument aux morts pour honorer "ces femmes et ces hommes ordinaires qui ont choisi la Résistance parce qu'ils étaient convaincus au fond d'eux-mêmes des valeurs qu'ils portaient. Parce qu'ils cherchaient simplement à servir la France" 

C'est selon le protocole immuable que s'est déroulée la cérémonie du 8 mai. Bien qu'il ne reste plus, dans le village, de survivant aux derniers combats, leurs images restaient présentes dans les esprits. Il s'y mêlait confusément celles de la tragique actualité qui nous interpelle sur l'incertitude de l'avenir. Raison de plus pour que "ces mémoires de courage et de souffrance continuent à vivre, au-delà des commémorations". 

Tel était l'objet des propos qui ont été tenus lors du verre de l'amitié qui a suivi la cérémonie.

La Cantonade prend vie

Deux ans après la pose de la première pierre, le lotissement de La Cantonade a été livré le mois dernier en présence de la population mais aussi de Madame la députée, des représentants du Département, de la communauté de communes, des communes voisines également présentes. Ce projet ambitieux, après quelques aléas, est enfin mené à son terme. La Cantonade, c'est un complexe de cinq logements sociaux en prêt locatif social (PLS), deux logements en primo-accession, trois locaux commerciaux, des places de parking, un petit espace de loisir. S'intégrant parfaitement dans notre village, il permet à des jeunes, mariés ou non, de se loger en milieu rural des logements à des prix décents.

 

Dans le discours inaugural, Madame Le Maire remerciait toutes les autorités, organismes et personnes qui avaient participé d'une façon ou d'une autre à cette réalisation et exprimait toute sa satisfaction de voir le village évoluer ainsi. Laury Portales, représentant le promoteur Hectare SA, remerciait la municipalité pour sa totale collaboration.

Avant ou après les discours, chacun a pu visiter appartements et locaux commerciaux ; bien évidemment, tous les logements sont vendus ou loués ; seuls les locaux commerciaux n'ont pas encore trouvé preneur.

Les intéressés peuvent s'adresser à Hectare SA au 04 67 79 84 83.

 

C'est donc au cours d'un somptueux apéritif, offert par Hectare SA, que les uns et les autres ont pu en discuter des avantages et des inconvénients. 

 

Quoi qu'il en soit les discussions pourront se poursuivre, à "la cantonade" ou non, dans le lotissement du même nom.

 

Emmanuel Djob en répétition à Buzignargues

Dimanche 24 Janvier - Voeux

Dimanche 24 janvier, nous nous sommes retrouvés à la salle des fêtes accompagnés de Monsieur Jean-Pierre GRAND, sénateur, Madame Fanny DOMBRES-COSTE, députée, Monsieur BOURGI, Monsieur Guilhaume FABRE, Mr Alain BARBE, les maires des communes voisines, Monsieur GRAU, représentant le syndicat des eaux et la gendarmerie.

 

Madame le Maire, Agnès Rouvière-Esposito, et l'ensemble du conseil municipal ont souhaité la bienvenue à l'ensemble des participants et à la population venue en nombre et adressé  leurs "vœux de bien vivre ensemble, de liberté, santé, bonheur..." 

 

L'évocation des réalisations, en 2015, a permis de remercier chacune des autorités pour son efficace contribution, qu'il s'agisse de la réfection des chemins vicinaux, des travaux de l'église, de la finition du projet "Cœur de village", etc...

 

Sans doute des travaux se poursuivront en 2016, avec la réhabilitation de la mairie et de l'école. Mais la dangerosité de la traversée du village par la circulation intense sur la D1 n'en sera hélas pas réduite. Bien d'autres sujets socioculturels ont été évoqués : débroussaillage, affaires scolaires, problèmes d'addictions, animations diverses, site internet de plus en plus consulté.

Occasion idoine pour le faire, les employés municipaux, de plus en plus sollicités, ont été vivement remerciés.

 

Une bonne nouvelle pour la fin : aucune augmentation du prix de l'eau à prévoir en 2016.

 

C'est autour du buffet convivial que les uns et autres ont pu échanger leurs vœux et souhaiter unanimement que 2016 nous évite les drames et tourments survenus en 2015

 

Marché de Noël - Dimanche 13 décembre 2015

Le père Noël est passé par notre village en apportant dans sa hotte une journée ensoleillé. Elle a permis à plusieurs exposants de s'installer sur le parking de la salle polyvalente, pour ce marché prometteur. 

Les stands ont rivalisé d'imagination et de beauté, tel le stand de bonbons mais aussi le stand des gâteaux vendus au profit des aînés atteints de la maladie d'Alzheimer.

Très engagés, les enfants et le Père Noël, ont participer au Téléthon, tandis que le tir à la corde a concrétisé leur engagement. Pour récompenser ce vénérable vieillard, en fin de journée, les enfants lui ont offert la chanson "Petit Papa Noël".

Les parents d'élèves des écoles de Fontbonne, organisateurs de cette journée, ont su mêler, le plaisir de recevoir à celui de donner. Les bénéfices réalisés permettront d'agrémenter quelques sorties scolaires ou autres activités ludiques. La présidente de l'association, Mme DAVALON, a remercié tous les participants en leur donnant rendez-vous en décembre 2016.

Commémoration du 11 Novembre 2015

 

En cette journée su souvenir, le rituel immuable s'est déroulé devant le monument aux morts.

Madame le maire y avait donné rendez-vous à la population, venue en nombre, enfants compris.

Les visages des Poilus survivants ne subsistent que dans quelques mémoires de grands parents. Mais souvenir également de ces malheureux immigrés-réfugiés, Belges et Luxembourgeois, pour la plupart, qui fuyant la zone de combat, ont été, jadis, accueillis dans les villages.

La consultation des documents d'époque est, à bien des égards, sidérantes en regard de l'actualité : directives du préfet sur les modalités d'accueil, prêts de matériels par les uns et les autres, etc.

 

Tels étaient les sujets de discussions au cours du vin d'honneur offert par la municipalité en fin de cérémonie.

 

De quoi nourrir les réflexions des uns et des autres !

Dimanche 25 Octobre - Repas des Aînés

Les Aînés se régalent

 

Ce n’est pas dans un petit cabanon, grand comme un mouchoir de poche,  mais dans la salle polyvalente que Madame Le Maire avait donné rendez-vous aux aînés, dimanche 25 octobre, pour leur rencontre annuelle.


Après avoir souhaité la bienvenue aux uns et aux autres, elle a invité l’assistance à lever le verre du Petit vin blanc. Un succulent repas s’en est suivi, au cours duquel il a été demandé aux participantes : Voulez vous danser grands-mères ?

Elles se sont mises aussitôt à danser La valse brune des chevaliers de la lune, chacune pensant à son jeune cavalier et se disant : J’attendrai ton retour !

Hélas ils ne sont pas tous revenus ; peut-être certains sont-ils allés faire Une java bleue avec Une bohémienne aux grands yeux noirs


Et le récit pourrait continuer ainsi longtemps, chacun et chacune a poussé à tour de rôle sa chansonnette.


Laissons la conclusion à Bernard Viala : « C’est mon village, mes souvenirs d’enfant, les sacs de billes et les genoux râpés et puis les filles qu’on aimait en secret ».


Nostalgique sans soute mais non dépourvue d’humour, cette journée des aînés ne demande qu’à être renouvelée.


Soirée Addiction - Vendredi 2 Octobre 2015

DROGUES ET ALCOOLS, LES MAIRES SE MOBILISENT

 

Association, médecin, gendarme ont témoigné de leurs expériences.

 

Les villages ne sont pas épargnés par le problème de la drogues ; les jeunes en sont parfois victimes peu après leur arrivée au collège !

Les maires de Buzignargues, Campagne, Galargues, Garrigues, Saint-Bauzille-de-Montmel et Saint-Hilaire-de-Beauvoir maintes fois saisis pour ce fléau, ont décidé de réagir ensemble.


Au-delà de leurs actions locales, ils ont mené une action de sensibilisation, de prévention, de soutien et d’accompagnement en invitant leurs administrés à une soirée-débat, vendredi 2 octobre, à Buzignargues.


L’association Portia, pôle d’intervention en addictologie, le docteur Donadieu-Rigole, médecin addictologue un membre de la gendarmerie nationale ont animé la discussion.

 

Un problème complexe

 

Le problème a été abordé dans son ensemble grâce à un questionnaire-support, finement élaboré, chacun ayant pu donner son opinion sur une série de points précis, compléter son information, méditer sur la conduite à tenir au cas où…

Le triple éclairage médical, juridique, informatif (témoignage du vécu par l’association) a mis en relief la complexité de ce problème, dont la soirée n’a pas, bien sûr, pu donner la solution.


Le succès de cette première étape en appelle d’autres. Autorités, enseignants, parents et spécialistes ont promis de se revoir, sans doute sous d’autres modalités, l’entraide généralisée étant de règle.


Félicitations aux organisateurs pour cette belle soirée d’information.

Soirée Argentine du 12 septembre 2015

De l'avis unanime, la soirée du samedi 12 septembre, à la salle polyvalente, à été renversante.

 

Quoi de plus naturel pour une soirée tango animé par le DJ Cyber Christ ?

 

Et ils étaient nombreux, les couples qui voulaient s'initier et/ou se perfectionner. Les maestros du genre, Roberto ROMANELLI et Betty FEIRRERA JORGE ont d'ailleurs eu bien du mal à satisfaire leur nombreuse "clientèle", chacun et chacune voulant bénéficier d'une leçon particulière avec le professeur du sexe opposé.

 

La chaude ambiance qui régnait n'a pas empêché le sérieux.

 

Après la phase de démonstration et d'explication, il a fallu passer à la partie pratique. 

 

C'est ainsi que la soirée s'en est allée crescendo, pour certains en dansant, pour d'autres en buvant tranquillement leur apéritif. Réconfortés par un copieux repas argentin, les participants n'ont pas manqué, par la suite, de s'élancer sur la piste.

 

Cette soirée de détente et de bonne humeur par excellence a amplement déridé chacun des participants, elle en appelle bien d'autres.

 

Repas Républicain du 14 juillet 2015

40 ans déjà !


Monsieur le conte Amédée DE SERRE, maire de Buzignargues, offrait, au nom de la municipalité, un solide apéritif à la population du village. Très rapidement, un repas en commun s'en suivit. Etait-il républicain ou pas, quand l'est-il devenu ? A chacun se réponse ! L'essentiel c'est que cette tradition de rencontre, ce jour-là, a perduré.


C'est ainsi qu'en 2015, les habitants se sont retrouvés, en nombre conséquent, les derniers arrivés côtoyaient les plus anciens du village dans un joyeux brouhaha, discutant un verre bien frais à la main, les petits enfants ne cessaient de piailler et de gambader, les jeunes s'activaient pour préparer le repas, pendant que les héros du jour : Philippe ROUSTAN, Jérôme MALET et Julien CUTILLAS n'hésitaient pas à plonger dans la fournaise pour préparer la grillade.


En entrée, un film sur la fête en rappelait la chaude ambiance, alors même que cherchait sa place à table, auprès des ventilateurs, dans une salle bien pleine. 


Le repas s'est terminé par le concours de tartes confectionnées par des bénévoles, il a été gagné par Mélina ESTEVE.


Théâtre "Ce que parler veut dire" - Dimanche 1er février 2015

Les Buzignarguois ont pu découvrir l’œuvre de Jean Tardieu grâce à la compagnie « Le comptoir des comédiens » qui nous a présenté une pièce de théâtre qui met en avant, au travers des travers de la langue française, la richesse des mots du langage courant dans Ce que parler veut dire. Le Comptoir des comédiens s’en est emparé. Les metteurs en scène, Josie et Jean-Claude Lacroix, ont réussi à faire de cette pièce de théâtre un théâtre de pièces où, sur un fond de quiproquos permanents, le comique le disputait au cocasse.

 

Les acteurs amateurs de la compagnie ont été merveilleux et ont réussi à rendre l’écrit vain, c’est tout dire.

 

L’assistance, particulièrement fournie, s’est vu offrir une après-midi de franche et saine rigolade dont il s’est dégagé, sans doute, une unanimité peu commune. En effet, lors du verre de l’amitié offert par la municipalité, en fin de soirée, les participants ont tous déclaré préférer le jus de fruit ou le vin d’ici à l’eau de là….

Comédie musicale "D'une vie à l'autre" - Samedi 24 janvier 2015

La chorale « Le chœur de Castries » nous a donné un spectacle de qualité avec la comédie musicale D’une vie à l’autre, en mélangeant avec brio des univers très différents comme le gospel et le disco, une mise en scène costumée et maitrisée avec beaucoup de professionnalisme par cette chorale de passionnés.  

 

Un concert très apprécié du public au vu de l'applaudimètre.

 

Cette fin d’après-midi à été réussie et clôture les vœux 2015 avec un goûter offert par la municipalité aux habitants venus assister à ce beau moment.

Vœux de la Municipalité Samedi  24 janvier 2015

Agnès ROUVIERE-ESPOSITO, Maire, 

Monsieur Jean-Pierre GRAND, Sénateur-maire de Castelnau

Madame DHOMBRES-COSTE, Députée,

Madame Claudine VASAS-MEJRI, Conseillère générale,

Monsieur BARBE, Président de la Communauté de communes,

Monsieur Jacques GRAU, Président du Syndicat des eaux de Garrigues Campagne,

Monsieur Guillaume, Vice-Président de la Communauté de communes en charge du tourisme,

Ses collègues maires et les membres du Conseil municipal,

Le commandant de Gendarmerie, Monsieur TREBERN,

Le Docteur GRANGER

 

ont fêté avec les Buzignarguois la nouvelle année où  de nombreuses personnes étaient présentes dont de nouveaux Buzignarguois à qui nous souhaitons la bienvenue.

 

Madame le Maire a débuté son discours par des mots chargés d’émotion : « Malgré le contexte national et international difficile et même inquiétant, la France bouge, les citoyens se mobilisent...je souhaite donc débuter mon discours par des mots chargés d'espoir, je nous souhaite à tous, une  année 2015, placée sous le signe de la liberté, de l'égalité et de la fraternité républicaine ! »

 

Elle a ensuite poursuivi en retraçant un bilan des projets menés à bien durant l’année 2014 et  présenté ceux de l’année 2015 dont le projet de réhabilitation de la mairie, les travaux de rénovation de l’église.

Enfin, Madame le Maire et les habitants de Buzignargues ont rendu hommage au Docteur GRANGER qui nous quitte pour une retraite bien méritée après tant d’années au service des habitants.

 

Les Buzignarguois et leurs invités ont ensuite partagé un moment de convivialité autour d'un buffet offert par la municipalité.

Repas des ainés


La municipalité, comme chaque année,  avait conviées les ainés à partager un repas de fin d’année. Ce sont quelques 33 personnes qui se sont retrouvées vers 12 h 30 à la salle municipale, toutes élégantes et "sur leur 31" pour participer aux agapes.


Ce repas festif préparé par le traiteur  du Courreau a ravis les papilles de toutes les convives.


L'après-midi s'est passé dans une bonne entente et vers 15 h les participants et quelques Buzignarguois ont assisté à la pièce de théâtre « Maudit Barbecue » de Stéphane Titeca présenté par Le théâtre de poche.


Les acteurs ont interprété une comédie hilarante. Comment une soirée avec les collègues de travail  peut basculer autour d'un barbecue ? Catherine en organise une chaque année et elle espère que cela va l'aider à obtenir la promotion qu'elle convoite. Alors quoi de mieux que d'inviter sa nouvelle responsable.


Une mise en scène où le public reste en haleine. De rebondissements en rebondissements, il est emporté dans cette fête qui tourne au cauchemar.  Mais nos quatre acteurs jouent cette pièce avec humour.


Tout le monde a quitté la salle en se donnant rendez-vous pour l’année prochaine.

Commémoration du 11 Novembre

 

En cette année d’anniversaire du centenaire du début de la Grande Guerre, la cérémonie du 11 novembre de Buzignargues, fut riche en émotion.

 

Tout d’abord, les élèves de l’école primaire accompagnés de leur maitresse et de leurs parents se sont rendus devant le monument aux Morts pour rendre hommage aux soldats français morts, lors de la première guerre mondiale et plus particulièrement à nos quatre Buzignarguois.

 

S'en est suivie une lecture par Michel BANDRY d'une lettre écrite en 1916 par Adrien GONTRAN, ambulancier puis fantassin, mort pour la France le 12 juin 1918. Adrien Gontran écrivait régulièrement à sa sœur, Jeanne Castel, et à ses parents depuis le front. Claire ( petite fille de J. Castel) et Michel Bandry ont choisi 74 de ces lettres qui illustrent l'état d'esprit des combattants et leurs conditions de vie et ils les ont réunies  en une plaquette qui relate également le parcours militaire d'Adrien Gontran. Comme c'est le cas pour de nombreux poilus, et peut-être pour Louis SOUCHE et Raymond BEAUQUIER dont le nom figure sur le monument aux morts, les circonstances de sa mort ne sont pas connues ni le lieu de sa sépulture, s'il en eut une. Deux exemplaires de cette plaquette ont été remis à la commune.

 

Un hommage a également été rendu à Fernand SOUCHE, par son petit-fils Gérard SOUCHE. Survivant de cette guerre mais disparu aujourd'hui, Fernand SOUCHE a été décoré de la Légion d’Honneur pour sa participation aux combats, il a été blessé lors de sa 36eme attaque par un éclat d’obus. Le village, lui doit la construction du monument aux morts actuel.

 

Ces lettres et ces hommages nous ont rappelé l'âpreté des combats et les conditions inhumaines qui régnaient en première ligne lors de cette guerre ainsi que la souffrance des familles.

 

A l'issue de la cérémonie, les présents se sont retrouvés à la mairie pour un apéritif offert par la municipalité.

 

Il est important que la mémoire perdure et il appartient à tous de la partager. C’est pourquoi, Michel Bandry, a lancé un appel à toutes les personnes qui le souhaitent de communiquer à la Mairie, les archives, témoignages ou documents en leur possession,  afin d’enrichir le souvenir des enfants de notre village morts pour la France.

Les Moulins du bassin de Bénovie


Yvon ARNAUD, habitant de la commune (colonel à la retraite, correspondant Midi Libre) féru d’histoire a proposé dimanche 2 novembre 2014 à la population un ouvrage remarquable sur « Les Moulins du Bassin de Bénovie » retraçant l’évolution des moulins, les différents aspects de la meunerie au cours des siècles. Pour ensuite détailler la vie propre des trois moulins qui longent la Bénovie.

 

Un travail documenté, riche en anecdotes qui a fait revivre avec clarté, humour et un réalisme étonnant toute une tranche d’histoire des familles du village et des villages riverains.

Ce livre a été réalisé avec la participation de la Coopérative d’Electricité de Saint-Martin-de-Londres qui incite ce type d’évènement à travers la mise en place d’une politique de soutien auprès des communes.

 

La municipalité de Buzignargues encourage en effet depuis quelques années une démarche visant à retracer l’histoire du village et de son patrimoine bâti.

 

Soulignons la participation de Margot ESPOSITO et Carla GAZAN (deux adolescentes du village) qui ont réalisé le diaporama de la présentation.

Bref, un partenariat réussi entre divers acteurs locaux.

 

La règle des 3C est appliquée, connaître le passé pour comprendre le présent afin de concevoir l’avenir.

 

Cet ouvrage peut-être consulté par le public à la bibliothèque, à la mairie du village et prochainement aux archives départementales.